Rencontre avec Vincent Viet


Par aborron le 15 avr 2014 dans A la une, Le team

Rencontre avec Vincent Viet, membre du team de trail Terre de Running Mizuno

 

Nouvelle recrue 2014 du team Terre de Running – Mizuno, Vincent Viet a commencé la saison en fanfare : il décrochait en effet la troisième place à l’Ecotrail de Paris le 30 mars dernier. Rencontre avec un athlète au talent étonnant.

 

Tu pratiques la course à pied depuis peu. Quel est ton parcours sportif ?

« J’étais vététiste pendant de longues années. J’appartenais à un team et je participais à des compétitions. Mais lorsque j’ai commencé à travailler, j’ai manqué de temps pour m’entraîner. Pour continuer à faire du sport, je me suis mis à courir à midi avec mes collègues. Et j’ai aimé ! J’ai alors décidé de m’inscrire à mon premier trail. C’était en 2009 et c’était… la 6000D ! J’étais sur la ligne de départ avec une copine et nous avions convenu de partir dans les derniers, par prudence. J’ai remonté petit à petit tout le peloton pour finalement terminer à la 31e place. Cela m’a encouragé à essayer de faire une saison de trail plus sérieuse. »

 

Après cette entrée en matière réussie, quels succès as-tu remportés ?

« En 2012, j’ai glané de bons résultats. J’ai couru mon premier marathon à Paris en 2h38. Puis j’ai décroché la 6e place au Trail Verbier Saint Bernard et, quelques semaines plus tard, la 8e place à la CCC. L’an dernier, j’ai fini 5e à l’Ecotrail de Paris et j’ai remporté une dizaine de petites courses en Ile-de-France. J’essaie de me préserver en limitant le nombre de grosses courses chaque saison. »

 

Comment t’entraînes-tu ?

« Je suis un partisan convaincu de l’entraînement croisé. Je fais donc du vélo en complément de la course à pied. Mes semaines les plus chargées comportent une centaine de kilomètres à pied et une sortie de vélo. Je maintiens toute l’année une grande sortie de vélo par semaine. »

 

Quelles sont tes forces et tes faiblesses ?

« Résidant en Ile-de-France, je ne peux pas travailler les montées longues. J’ai donc des difficultés sur des profils très montagnards. En revanche, j’aime les descentes. Je suis tenace et volontaire. Je ne me mets pas la pression car je ne vis pas que pour la course à pied. Je sors avec des copains et j’aime parler d’autre chose que du trail. »

 

Que t’apporte l’appartenance au team Terre de Running Mizuno?

« Grâce à Terre de Running – Mizuno, j’ai accès à de très bons produits. De plus, il existe une bonne ambiance dans le groupe. Il est intéressant de côtoyer des coureurs d’expérience comme Fabien Antolinos. Nous partons régulièrement en stage tous ensemble, comme la semaine prochaine dans le Pilat. Nous nous rejoignons également lors de certains trails. Ces rassemblements permettent de souder l’équipe, d’échanger des conseils et des encouragements.

 

 

Quels sont tes objectifs cette saison ?

« Mon premier objectif était l’Ecotrail. Le deuxième est la Maxi Race d’Annecy, fin mai, que je courrai dans sa formule sur deux jours. Puis j’aimerais tirer mon épingle du jeu sur les 80 km du Marathon du Mont Blanc en juin. Ensuite, en septembre, je participerai aux championnats de France de trail. Je déciderai plus tard si je me lance sur les Templiers, course à laquelle je n’ai jamais pris part. »

A la une

Les unes récentes


Newsletter